Le zinc

 

Le zinc fut la matière de prédilection au 19e siècle pour uniformiser le décor architectural pensé par le baron Haussmann. Mais l’uniformisation du paysage urbain n’est pas la seule raison de ce choix bien spécifique de matériau : le zinc fut utilisé en raison de sa malléabilité, de sa facilité à se faire façonner, couper, plier et souder, et donc en raison de son adaptabilité aux architectures des 19e et 20e siècle, du néoclassicisme à l’art Déco et à l’art Nouveau. Le zinc s’adapte parfaitement au degré d’inclinaison des combles, ce qui convient parfaitement aux bâtiments haussmanniens.

De plus le zinc se trouve être plus pratique à entretenir : exposé aux intempéries, il se couvre d’une patine de carbonate imperméable qui protège et isole. Le zinc étant moins dense que l’ardoise ou la tuile, il pèse moins sur les charpentes.